ACTIVITES 2015

En réponse à une question posée sur la tradition de la crèche au Fenouiller, lors du marché de Noël du 20 décembre.

Au cours du marché de Noël ( une première à saluer !) une personne m’a interpellé en ma qualité de responsable de l’association qui se préoccupe de l’histoire du Fenouiller et de ses traditions. Je lui ai répondu que la crèche de l’église est conforme à notre tradition locale.  

Tous les anciens du Fenouiller peuvent attester avec moi que dans l’église paroissiale a toujours été édifiée une crèche avec laquelle les catholiques célébraient la naissance de Jésus et devant laquelle prières et cierges était offerts. Pour cette fête avant tout religieuse, les enfants recevaient une orange.

Les paroissiens ont peu à peu construit eux-mêmes des crèches dans leurs demeures. A cette tradition se sont ajoutées dans les familles, celles du sapin et du père Noël avec les cadeaux que l’évolution de la société n’a cessé de multiplier.

Pour s’en tenir à la tradition,  le cadeau essentiel célébré par les chrétiens était celui du message évangélique, celui de "la paix sur terre aux hommes de bonne volonté".

Chacun peut constater que, chaque année, l’église paroissiale présente sa crèche et que chacun peut saisir le message qu’il veut bien entendre.

 

Paul Gateau

La parution du cahier d'histoire n° 4 a été fêtée le 19 décembre

Paul Gateau et Simone Légoutière, président et vice-présidente

En présence de Mme Maryse Céran, adjointe à la culture, et devant bon nombre d'adhérents,  Paul Gateau assisté de la vice-présidente, Simone Légoutière, et des membres du C.A.  a présenté le nouveau cahier d'histoire dans la salle St. Laurent. Plusieurs anciens qui ont apporté leur contribution à l'évocation des années de guerre ou aux autres sujets du cahier ont réjoui l'assistance, notamment Juliette Menuet-Morineau, Dominique Duranteau, Alida Renou-Guénet...

Paul Gateau a rappelé que depuis plus de 6 années, l'association contribue à faire connaitre et à apprécier la commune par des expositions, des restaurations de puits communaux, des défrichements de sentiers, des études et des publications.

Il a remercié les chefs d'entreprises, artisans et commerçants qui apportent leur aide par les encarts publicitaires.

Le cahier n° 5 est en route .

 

Juliette Menuet-Morineau retrouve Jean-Louis Gandemer, un ami de son défunt mari : ils jouaient ensemble de l' accordéon pour les mariages.

La cahier d'histoire n° 4

Le cahier d'histoire n° 4, entièrement en couleurs et doté d'une relure est mis en vente au prix de 12 €  dans les lieux suivants : La Madelon - Proxi  -  La boulangerie  - Agence postale.

Les commerçants qui assurent ce service gracieusement ont droit à  tous nos remerciements.

Histoire et Patrimoine assurera une permanence au marché de Noël et proposera ses cahiers à la vente.

Le cahier n°4 est consacré essentiellement à :

- l'histoire des moulins du Fenouiller

- la période de la deuxième guerre mondiale et de l'occupation

- une femme de caractère : Alida Dillet-Renou

- au cadastre révisé de 1934

On y trouve également un album de photos

Le vieux chemin de Beauregard aux Landes Compte-rendu de réunion avec Laurent Gandemer

Histoire et Patrimoine  soutient l’idée émise par le Plu (2008) de préserver une liaison entre la rue de Nantes et celle du petit Beauregard.

Après le point de vue de Jean-Pierre Mérieau, adjoint à l’urbanisme, voici celui de Laurent Gandemer.

Le 30 octobre,  Histoire et Patrimoine rencontre Laurent Gandemer en lui demandant  de réagir aux propos de Jean-Pierre Mérieau concernant le vieux chemin à préserver qui passe désormais entre deux parcelles de ses terrains destinées au camping.

En effet, dit L. Gandemer, un terrain séparé de notre camping par le chemin m’a été accordé en indemnité de l’éviction  irrégulière subie lors de la vente à la CDC de la parcelle de la Z.A. de la Fraignaie.   Dans l’état actuel des choses, le chemin qui est  nécessairement ouvert au public, interdit de réunir ces deux parties en une seule qui devrait offrir aux campeurs toutes les garanties conformes aux règles de sécurité. La traversée d’un chemin public y est contraire.

Créer un deuxième camping pour une trentaine de mobil-homes serait une absurdité économique en raison de toutes les installations qu’elle impliquerait, en doublon avec celles établies actuellement.

A ce sujet, au mois de mai 2015, M. le maire et J.P. Mérieau ont demandé son avis au responsable de l’urbanisme de la Communauté de communes. Venu sur les lieux avec eux, M. David a préconisé la solution de dévier ce chemin impraticable à l’heure actuelle, en le déportant en limite de  la propriété du camping « Villa du Landreau »,  puis de la zone artisanale avant de rejoindre sa partie inchangée, perpendiculaire à la route de Nantes. Il a indiqué au Maire la procédure à suivre : déclassement d’une partie du chemin, échange de terrains, etc. Un résumé de cette préconisation a été adressé en mairie.

Pour l’évacuation des eaux pluviales, la commune ne l’a jamais prise en compte de telle sorte que le chemin servait de fossé. Comment préserver un chemin dans ces conditions ? La solution la plus naturelle est le creusement d’un fossé au long de ce nouveau chemin en pente naturelle vers la route de Nantes, en prélevant ce qui est nécessaire sur la largeur de quatre mètres, celle du vieux chemin à déplacer.

Laurent Gandemer dit attendre la décision du maire depuis cinq mois.

                                                                                           Le 2 novembre 2015

       Alain Rousseau                                                                           Paul Gateau

       Trésorier                                                                                     Président      

Chemins - Sentiers - Environnement - Compte-rendu de l'entretien avec J.P. MERIAU, adjoint à l'urbanisme - 2 octobre 2015

Présents : Daniel Jean – Pierre Gosset  - Paul Gateau

 1-  L’accès piétonnier dans la rue proche du Pinier pénétrant dans le nouveau lotissement de la Tonnelle.

Nous demandons que dans la première partie de cette rue (anciennement chemin rural du Pinier) qui aboutit au droit à ce qui reste du chemin rural, l’accès piétonnier soit sécurisé (trottoir ?).

Cet accès permet aux piétons de se rendre rapidement vers la Vie  et sur la piste cyclable et piétonne de la rue du barrage en évitant le trottoir de la rue du centre jusqu’à la Tonnelle.

L’agencement de cette première partie  n’est pas terminé. Notre demande est entendue, une vigilance sera exercée, nous assure-t-on.

 2  Le puits du Pinier

Auprès de l’ancienne municipalité l’association  avait exprimé le souhait d’être informée du moment où ce puits ferait partie du domaine public pour envisager sa restauration. Dans le même temps, le projet était de rendre agréable cet espace qui comprend le puits et le transformateur électrique. J.P. Mériau va s’assurer de l’appartenance du puits.

 3  Les appellations des ronds-points.

La demande que nous avions également exprimée à ce sujet  il y a quelques années a été entendue par la nouvelle municipalité. A certaines de nos propositions qui se référaient à des caractéristiques géographiques et à des appellations parfois disparues, les élus ont préféré le recours à des noms des rues adjacentes, mieux connus. L’essentiel était que des dénominations soient adoptées pour faciliter la localisation nécessaire pour toutes sortes de raisons.  Dont acte.

 4 Le vieux chemin de Beauregard aux Landes

L’association  déplore  le massacre par la C.D.C. du talus bordant le vieux chemin qui borde la zone artisanale de la Fraignaie alors que les haies et ce chemin piétonnier étaient dits  à préserver par le PLU de 2008.  Une transaction immobilière fait que ce chemin traverse désormais une parcelle  classée zone de loisirs et acquise par Laurent Gandemer.  J.P. Mériau dit que le camping du Petit Beauregard peut créer un autre camping, au-delà de son chemin avec une autre entrée.

Nous faisons remarquer que ce chemin pourrait être simplement dévié et longer la limite du nouveau camping Le Landreau.  J.P. Mériau en convient et qu’elle pourrait se faire avec une transaction immobilière. Il nous dit que l’obstacle majeur  à restituer le vieux chemin à sa vocation de passage  est l’écoulement des eaux : à l’heure actuelle, cet écoulement  ne peut se faire que par ce vieux chemin réduit à l’état de fossé, dans l’attente  d’une solution pour évacuer le ruissellement des eaux.  J.P. Mériau nous précise que le sujet est en négociation.

5 Le sentier du bord de Vie entre le marais du petit Savin et la Violière

L’association expose la situation de l’entretien de ce sentier longeant la rivière, dans cette partie où elle est du domaine fluvial : elle comprend une servitude de marchepied (3.25 m). (Code général de la propriété. Art. 2131-2  et loi de 2006 – 1772)

Sachant tout l’intérêt de cheminer le long de la rivière, Histoire et Patrimoine a voulu rendre accessible ce sentier aux piétons, avec la certitude  qu’elle rendra service à tous,

propriétaires et public. Un défrichage a été assuré depuis 2010 par les adhérents. Quelques balades organisées  et des courses à pied en ont profité comme des promeneurs isolés.

Le tourisme vert peut se développer aussi de cette façon dans une commune qui accueille de très nombreux estivants.

Cependant l’accès à la rivière, entre les marais du petit et du grand Savin à partir de la rue du Plessis, demande à être normalisé.

Pour que le droit des propriétaires soit respecté et que le public sache quel est le sien, l’association préconise :

- qu’un dispositif soit installé pour n’autoriser l’accès des véhicules qu’aux seuls propriétaires

- qu’il soit indiqué que les piétons – promeneurs ou pêcheurs – peuvent longer l’étier( domaine public)  jusqu’ à la rivière.

 Un panneau de signalisation permettrait également d’indiquer les diverses parties du marais pour guider les promeneurs, tout en leur précisant les règles à observer.

 Enfin, l’association suggère que la commune prenne acte que le sentier  qui longe la rivière, entretenu jadis par les sauniers du Plessis (toujours désignés collectivement au cadastre  comme  « un propriétaire habitant la mairie du Fenouiller » !) soit désormais intégré au patrimoine communal et bénéficie d’un nettoyage annuel que l’association pourra conforter.

 6 – Les puits communaux dont certains ont fait l’objet de restauration ne sont pas oubliés.

Les deux puits  en forme traditionnelle de niche qui ont  donné leur nom à la rue du petit puits et à la rue de la Fontaine sont évoqués en dernier lieu. Le sujet de leur réédification sera abordé ultérieurement.

 

                                                                     Paul Gateau- Daniel Jean-Pierre Gosset

Balade dans les marais du Plessis - Journée du Patrimoine le 20 septembre

Un groupe de 25 personnes a répondu à l’offre d’une balade. Sous un bon soleil de fin d’été, ces amoureux de la nature ont cheminé du bourg au marais du Plessis qu’ils ont abordé par le virage des douaniers, entre les marais du petit et du grand Savin.  Longeant la rivière  sur un sentier débroussaillé depuis 5 ans par l’association, ils ont eu plaisir à cheminer dans ces espaces naturels. Ils ont pu aussi constater que malheureusement, nos marais n’échappent pas à l’envahissement du Baccharis qui prolifère dans le marais autrefois cultivé, enserré entre les marais autrefois salants. Il a gagné considérablement entre les douves.

Le Baccharis . Son beau feuillage vert et ses fleurs d’automne feraient oublier sa nuisance de colonisateur. Depuis plusieurs années dans certaines communes, notamment à Noirmoutier, des campagnes de lutte contre sa prolifération sont conduites.
En quittant les marais par le chemin qui aboutit à la Violière, le groupe est allé jeter un oeil sur le vestige du moulin du Plessis-Mauclerc dont il ne reste que la tour maçonnée. L'occasion a été saisie pour aller voir le pré où ce "château" était établi, à l'entrée du village du Plessis

Journée du Patrimoine - 20 septembre - La visite de l'église

 

La visite de l’église a rassemblé une vingtaine de personnes intéressées aux attributs d’architecture gothique de l’édifice, à ses transformations successives et à sa statuaire. Paul Gateau qui a produit en 2014 une brochure sommaire sur l’histoire de cette église a assuré cette présentation.

 

Simone Légoutière, vice-présidente de l’association, a présenté sur tableau, les éléments témoins de l’histoire de l’église. Ce tableau a été fixé au fond de l’église de manière à guider la visite de l’édifice. L’association a reçu l’aide de la commune pour cette réalisation.

 

L'exposition "Au fil de la Vie et du temps" - Bilan

 Le 14 août l’exposition a été close. Le conseil d’administration a établi  un rapide bilan de cette belle expérience.

Pour la communication, l’association n’a pu compter que sur ses propres moyens : en effet, les informations de certaines activités du Fenouiller ne sont relayées par les collectivités et leurs instances  de tourisme que de façon très sélective et parcimonieuse.

 La durée de quatre semaines était audacieuse mais l’engagement des bénévoles pour l’ouverture au public a été soutenu et très apprécié. Merci à  Joëlle Le Grand, Marie-Jeanne Milard, Christophe Sartorio, Alain Rousseau, Danielle Perrocheau, Gaétan Boizard, Raymonde et Joseph Guilbaud, Janine et Daniel Jean, Madeline Biron et Pierre Gosset.

 Ainsi, 250 visiteurs ont pu profiter de cette exposition au cours des 105 heures d’ouverture. Pour sa part, Paul Gateau a assuré toutes les visites commentées.

 L’originalité de cette exposition résidait dans la présentation étoffée des détails présents sur le dessin du célèbre Rouleau, dans la richesse des commentaires concernant les commanditaires du projet, et leurs raisons de vouloir rendre navigable ce petit fleuve côtier. L’économie agricole de la région en a ressenti le besoin  et pendant plus de trois siècles, les requêtes se sont succédé.  Les gentilhommières et les maisons nobles de la grande famille de Mauclerc établies à proximité de la Vie ont naturellement trouvé leur place dans cette présentation.

Le public a été sensible à l’exposé  de tous ces aspects. Certains  ont exprimé leur attente d’une édition de ces documents. Une conférence illustrée par un diaporama a été demandée : Paul Gateau la présentera en décembre prochain à Saint Gilles. Des communes étudient comment cette exposition pourrait être présentée chez elles  avec  des développements particuliers s’appuyant sur leurs lieux-dits, leurs domaines et les caractéristiques de leurs abords de la Vie.

 De la sorte, l’association Histoire et Patrimoine peut se dire satisfaite de son initiative que les élus du Fenouiller ont permis en ouvrant les portes de la salle communale Saint-Laurent dont les murs ont bénéficié d’une nécessaire restauration. Le choix de cette période d’été ne pouvait pas être favorable aux jeunes scolaires, cependant tous les tableaux, propriété de l’association,  sont aisément réutilisables.

 Des perspectives de développement culturel éducatif, s’ouvrent sur cette période de la Renaissance dans les domaines des arts, de la géographie,  des sciences naturelles, des sports et jeux de société, de l’imprimerie  et des travaux agricoles. Un projet riche  est susceptible de fédérer de nombreux acteurs locaux. Ceci  va dans le sens du souhait actuel  exprimé par les élus d’une politique  éducative  locale,  ouverte et fédératrice.

Merci à celles et ceux qui soutiennent d'une manière ou d'une autre les actions de notre association.

Au nom du Conseil d'administration

Paul Gateau

 

L'exposition à visiter sans la salle communale St. Laurent, dans une charmante petite place, entre église et presbytère.

Le vernissage en présence des élus locaux

de gauche à droite : Paul Gateau, René Viaud,maire, Guy Jolly, maire d'Apremont, Nicole Guérin, conseillère régionale et Isabelle Duranteau, conseillère départementale.

L’exposition « Au fil de la vie et du temps » avec le Rouleau d’ Apremont  a été inaugurée le jeudi 16 juillet par le maire du Fenouiller René Viaud entouré de Nicole Guérin conseillère régionale et d’Isabelle Duranteau, conseillère départementale.

On notait également la présence de Guy Jolly, maire d’Apremont, naturellement très concerné par le sujet.

Paul Gateau a esquissé le cadre historique général de l’histoire de la vallée de la Vie dont il convient de protéger le charme naturel, les sites remarquables, le souvenir des demeures prestigieuses, avant d’adresser de chaleureux remerciements aux membres du Conseil d’administration qui se dépensent avec talent et générosité au service du développement culturel de la commune dont le maire a reconnu qu’il mériterait un plus large développement.

L’exposition est ouverte tous les jours de 14 h 30 à 18 H, y compris le dimanche, jusqu’au 14 aout.

 

Avis des visiteurs

Lu sur réseaux sociaux, Le 20 juillet :

"Un temps à faire du vélo ces jours-ci. Si le vent vous pousse à Le Fenouiller, dans le Pays de Saint Gilles Croix de Vie , profitez du plus beau garage à vélos qui soit, à côté de l'église et allez vite voir l'exposition faite par une belle association sur les "aménagements de La Vie" au cours des siècles"

 "Superbe exposition actuellement à Le Fenouiller, sur la place de l'église, sur la Vie et ses projets d'aménagement (au XVIème siècle )"

 " J'y suis passé ce tantôt, j'ai vraiment apprécié. Le rouleau est mieux mis en valeur qu'à Apremont et les panneaux tout autour très enrichissants et bien faits. De plus, le gars qui était à l'accueil était très bien: discret tout en étant disponible si nécessaire "

Fête de la Nature - 24 mai - en compagnie du CPNS

Le Comité pour la Protection de la Nature et des Sites a choisi de fêter la nature dans le marais du Plessis et nous nous sommes fait un plaisir d'accueillir certains de leurs membres le dimanche 24 mai.

M. Joussemet - qu'il en soit remercié - a permis de pique-niquer dans sa prairie située à l'entrée du marais doux jadis cultivé.

Le soleil était de la partie pour une balade de découverte, agrémentée d'une légère brise. Paul Gateau, pour l'histoire ancienne des lieux  et Jean-Louis Gandemer pour ses connaissances et expériences locales ont accompagné le groupe.

Histoire et Patrimoine était heureux de partager le plaisir qu'offrent les marais du Fenouiller.

A l'écoute des commentaires de Jean-Louis Gandemer

Végétation des marais - Première investigation

Le conseil d'administration s'est réuni le 23 avril 2015 autour de 3 sujets :

- Le projet  de présenter à nouveau, en été et sur une plus longue période, l'exposition du Rouleau d'Apremont avec les tableaux concernant la vallée de la Vie.

Les dispositions concernant le local, le personnel de surveillance et la publicité font l'objet d'une étude et de discussions avec les élus.

- L'étude de la végétation du marais du Plessis dans ses deux parties : marais salé et marais cultivé. Une première exploration est organisée les 25 avril.

- Les voies de circulation pédestre :

1- les sentiers du bord de la Vie rendus accessibles au public à partir de 2010, grâce aux bénévoles de l'association. Le succès remporté démontre l'intérêt de cette action. A qui revient-il d'assurer la pérennité de ce service d'intérêt public ?

Le débat est lancé. Des rencontres devront avoir lieu à ce sujet.

2 - Les chemins ruraux et parmi ceux-ci, trois ont retenu l'attention :

- le chemin du Pinier qui borde désormais le nouveau lotissement de la Tonnelle. Le prolongement vers le marais par une voie actuellement obstruée par la végétation qui permet d'accéder à la douve communale et à des terrains privés.

- Le chemin de Chelbert qui mérite d'être connu pour accéder aux Ganacheries et à la partie Est du Fenouiller, en évitant le plus possible les routes ouvertes à la circulation automobile.

- Le vieux chemin de Beauregard aux Landes dont un aménagement permettrait  de relier la route de Nantes au chemin du Petit Beauregard,  pour piétons et cyclistes, ce qui éviterait les inconvénients de la traversée du bourg par la rue du Centre très encombrée.

 

A la suite de cette réunion, des opérations et des rencontres vont avoir lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Assemblée générale et Conseil d'administration

Le conseil d'administration s'est réuni le 23 avril 2015 autour de 3 sujets :

- Le projet  de présenter à nouveau, en été et sur une plus longue période, l'exposition du Rouleau d'Apremont avec les tableaux concernant la vallée de la Vie.

Les dispositions concernant le local, le personnel de surveillance et la publicité font l'objet d'une étude et de discussions avec les élus.

- L'étude de la végétation du marais du Plessis dans ses deux parties : marais salé et marais cultivé. Une première exploration est organisée les 25 avril.

- Les voies de circulation pédestre :

1- les sentiers du bord de la Vie rendus accessibles au public à partir de 2010, grâce aux bénévoles de l'association. Le succès remporté démontre l'intérêt de cette action. A qui revient-il d'assurer la pérennité de ce service d'intérêt public ?

Le débat est lancé. Des rencontres devront avoir lieu à ce sujet.

2 - Les chemins ruraux et parmi ceux-ci, trois ont retenu l'attention :

- le chemin du Pinier qui borde désormais le nouveau lotissement de la Tonnelle. Le prolongement vers le marais par une voie actuellement obstruée par la végétation qui permet d'accéder à la douve communale et à des terrains privés.

- Le chemin de Chelbert qui mérite d'être connu pour accéder aux Ganacheries et à la partie Est du Fenouiller, en évitant le plus possible les routes ouvertes à la circulation automobile.

- Le vieux chemin de Beauregard aux Landes dont un aménagement permettrait  de relier la route de Nantes au chemin du Petit Beauregard,  pour piétons et cyclistes, ce qui éviterait les inconvénients de la traversée du bourg par la rue du Centre très encombrée.

 

A la suite de cette réunion, des opérations et des rencontres vont avoir lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseil d'administration du 23 avril 2015 - Les projets 2015

Le conseil d'administration s'est réuni le 23 avril 2015 autour de 3 sujets :

- Le projet  de présenter à nouveau, en été et sur une plus longue période, l'exposition du Rouleau d'Apremont avec les tableaux concernant la vallée de la Vie.

Les dispositions concernant le local, le personnel de surveillance et la publicité font l'objet d'une étude et de discussions avec les élus.

- L'étude de la végétation du marais du Plessis dans ses deux parties : marais salé et marais cultivé. Une première exploration est organisée les 25 avril.

- Les voies de circulation pédestre :

1- les sentiers du bord de la Vie rendus accessibles au public à partir de 2010, grâce aux bénévoles de l'association. Le succès remporté démontre l'intérêt de cette action. A qui revient-il d'assurer la pérennité de ce service d'intérêt public ?

Le débat est lancé. Des rencontres devront avoir lieu à ce sujet.

2 - Les chemins ruraux et parmi ceux-ci, trois ont retenu l'attention :

- le chemin du Pinier qui borde désormais le nouveau lotissement de la Tonnelle. Le prolongement vers le marais par une voie actuellement obstruée par la végétation qui permet d'accéder à la douve communale et à des terrains privés.

- Le chemin de Chelbert qui mérite d'être connu pour accéder aux Ganacheries et à la partie Est du Fenouiller, en évitant le plus possible les routes ouvertes à la circulation automobile.

- Le vieux chemin de Beauregard aux Landes dont un aménagement permettrait  de relier la route de Nantes au chemin du Petit Beauregard,  pour piétons et cyclistes, ce qui éviterait les inconvénients de la traversée du bourg par la rue du Centre très encombrée.

 

A la suite de cette réunion, des opérations et des rencontres vont avoir lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

herve guy | Réponse 08.07.2015 11.31

bonjour merci de votre réponse!!
pour moi il n'est pas loti!!il longe le lotissement du champ rouge!!!
a propos pourquoi cette appellation du champ rouge!!!
guy

HERVE | Réponse 25.06.2015 18.53

BONJOUR et bravo pour vos actions!!
en parlant de chemin connaissez vous le devenir du chemin du fief des 2 anes
partant de chez augizeau??
MERCI
G.H

Paul Gateau 08.07.2015 09.22

Ce chemin communal dans sa partie rectiligne était prolongé jadis par un chemin agricole qui donnait accès à la rte de St Révérend. Le terrain a été loti,donc ?

FRANCK | Réponse 23.06.2015 10.54

Une association utile et bénéfique pour tous les Fénolétains. En tant que futur habitant de la commune, je me réjouis qu'une telle association existe.

Voir tous les commentaires

Commentaires

17.11 | 16:54

Volontiers nous vous aiderons dans la mesure de nos moyens. Le sujet a fait l'objet d'expos où nous l'avons détaillé avec son contexte historique. 0684257218

...
17.11 | 13:34

bonjour,
je cherche plus d' informations sur le Rouleau d'Apremont découvert au Château et n'ai pas trouvé grand chose sur internet. Pouvez-vous m'aider?

...
08.07 | 11:31

bonjour merci de votre réponse!!
pour moi il n'est pas loti!!il longe le lotissement du champ rouge!!!
a propos pourquoi cette appellation du champ rouge!!!
guy

...
08.07 | 09:22

Ce chemin communal dans sa partie rectiligne était prolongé jadis par un chemin agricole qui donnait accès à la rte de St Révérend. Le terrain a été loti,donc ?

...
Vous aimez cette page