Journal

Evènements et Projets -

22 octobre 2011

Maryvonne Barc, maire du Fenouiller, a acueilli les  élus, invités d'honneur, et le public. Elle a  remercié tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cette construction qui répond à la mission communale de donner accès à l'instruction aux enfants de son territoire.
Elle a également indiqué le souci des élus d'offrir un service de restauration commun à tous les enfants scolarisés dans la commune.



22 octobre 2011

L'inauguration des locaux de la nouvelle école publique du Fenouiller et du restaurant scolaire a été présidée par Bruno Retailleau, président du Conseil général de la Vendée. Il a conclu les discours en soulignant la mission de l'école de la République, formatrice des citoyens pour leur instruction et pour l'apprentissage du savoir-vivre ensemble.

L'association "Histoire et Patrimoine" se félicite de cette réalisation 
qui enrichit de façon notoire les équipements de la commune, destinés à la formation de la jeunesse.

Rencontre avec la Commission municipale de l'environnement

Réunion en mairie du le 28 nov. 2011 (17 h.)

La Commission « environnement » a reçu  le bureau de l’association  «Histoire et Patrimoine du Fenouiller»

 

Réunion sollicitée par l’association «Histoire et Patrimoine du Fenouiller »  

 

Membres présents :

Maryvonne BARC,  Maire – Jean-François VIAUD, 1er adjoint délégué à l’environnement – Michel GATEAU et Jacques LEFORT, adjoints

 

Paul GATEAU, Loulou COUGNAUD, Joseph ROUSSEAU, Claude Le GRAND et Gaétan BOIZARD du conseil d’administration de l’association

Extraits de Compte-rendu de réunion

 

Puits de la Madelon

La fin de la restauration du puits de la Madelon sera marquée le 17 décembre - 11 h - par la découverte d’une plaque commémorative honorant les bénévoles de l’association ?Histoire et Patrimoine? qui donnent à ce petit patrimoine les chances d’une plus longue vie.

La collaboration fructueuse de l’association et de la commune s’est faite dans le cadre d’une convention. Des entreprises ont prêté leur concours gracieux à cette restauration.

En offrant cette plaque scellée sur le puits, les élus saluent cette initiative.

Adhérents, voisins et amis sont invités à cette petite cérémonie qui sera présidée par Mme le maire qui convie à prendre ensuite un verre d’amitié à la mairie.

 

Quartier de la Fontaine

1° Le nom de la ?rue de la Fontaine? rappelle à lui seul l’importance d’une source d’eau située sur son parcours, à proximité du hameau de la Bodelinière. C’était le point d’eau douce le plus important des environs.

L’association propose une reconstitution du puits-niche d’antan dont une photo est conservée au Musée des Sables d‘Olonne. (collection Baudouin)

Dans les années 1910, le puits a perdu son sommet. La pompe était actionnée par une grande roue traditionnelle.

Le puits s’est progressivement écroulé dans les années 1930.

Il conviendra de définir un lieu d’implantation du puits de manière à l’éloigner de la rue.

Une convention devra être établie, sans doute à la manière de celle qui a concerné le puits de la Madelon.

 

2° Le site du fief de la Fontaine et du Pré samson

Jean-François Viaud a fait découvrir le circuit pédestre que la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) a préconisé et qui a été approuvé par la commune en 2009.  Les servitudes des passages pour piétons sont acquises. Seules manquent les finances pour finaliser le projet.

Ce circuit se situe entre le pont de la Vie de St Gilles et le village du Plessis.

 

Circuit court  : Est évoqué un circuit court partant de la Fontaine. Le passage, autrefois en partie ruisseau qui est dans l’axe «  Fontaine – la Vie » est actuellement encombré d’arbustes et même coupé en un endroit par un grillage. Naturellement, les riverains ont cherché à délimiter leurs terrains, à leur manière.  

 

Il serait envisageable d’emprunter un chemin  privé tout proche qui donne sur la rue, pour accéder aux berges de la Vie. (autorisations et négociations à prévoir)   De là, on accède à la chaussée qui borde le pré Samson et on aboutit à une venelle qui sort dans le village de la Bodelinière.

A noter que ce sentier pédestre est dégradé en 2 courts passages au long du pré appartenant à H. Perrocheau et consorts. Il suffirait, en attendant la réalisation du plan de la DDTM, de déplacer légèrement les poteaux de clôture de ce pré, côté berge. (autorisations - négociations, bien entendu – Egalement, comment ne pas accentuer l’érosion de la berge ?)

                       

Autre circuit très court mais plaisant, le long de la Vie : circuit qui va du pont de la Vie

à la limite des terrains départementaux (grosso modo en face des premières maison de la rue de la Fontaine)

 

Proposition pour la dénomination des ronds-points principaux :

Une proposition de noms :
Rond-point de la montée

Rond-point des Pierres blanches

Rond-point du Moulin brûlé

Rond-point de la Chabossonnière
Rond-point du Moulin neuf

Rond-point  de la Crochetière

Rond-point  des Prunelles
Rond-point  du Chapitre

Rond-point des Rouères

Rond-point du Pas opton


- D’autres carrefours pourront être également proposés pour être « baptisés » après cette première série.

 

Chemins ruraux

L ’association, sachant qu’il appartient à la commune de veiller à l’intégrité des biens communaux et que les accès aux milieux naturels environnants le bourg sont particulièrement précieux,  situe le problème des chemins ruraux qui n’est pas spécifique à la commune :

 

1° dans son contexte historique : la nécessité du cadastre est apparue pour donner des moyens de réduire les conflits entre voisins

2° dans le contexte économique des communes : dès lors qu’une commune permet le passage du public, elle se doit de l’entretenir ce qui implique des charges considérables.

3° la concertation entre  propriétaires riverains / utilisateurs / commune, doit être recherchée et favorisée. L’association se situe dans cette perspective et suggère que soient recherchés en concertation des critères donnant une priorité à telle ou telle voie : ceci pourrait servir à la commune pour les choix de travaux à entreprendre.    

 

Quelques chemins sont cités  dont certains ont été évoqués précédemment :                                                                                                            

 

- L’entrée du Chemin qui conduit à l’étoile du marais (sur la rue du barrage) est désormais balisée avec une pancarte indiquant la maison d’Armand Couton qui s’en félicite.

Ceci n’est pas à proprement parler une dénomination de cette partie qui rejoint le chemin du Pinier aux patureaux.

 

- Chemin du Pinier : Mme le maire explique que des projets de lotissements sont en cours d’élaboration dans les terrains bordant ce chemin dont le tracé est appelé à être modifié. Rappel : l’association lors des discussions précédentes ne s’est souciée et ne se soucie que d’un accès piétonnier donnant sur les arrières du Pinier/Ménarderie.

 

- chemin du marais des mottes : évoqué précédemment. Il permettrait d’accéder au pré/douve de la commune. Armand Couton se plaint de ne pas avoir accès à son pré qui se trouve auprès de celui de la commune. Comment favoriser cette réouverture en concertation avec les riverains ?

 

- chemin du bourg aux Brandes qui s’arrête actuellement à la limite d’un terrain appartenant à  F. Charrier de la Cure.  Son parcours réel suit les haies et aboutit à l’entrée du chemin qui va aux Brandes. Sa dernière partie est inutilisable parce qu’encombrée.

 

Quelques autres points sont abordés en fin de séance :

 

- Le souhait d’une mise à disposition d’une salle d’exposition, notamment pour les vues aériennes du Fenouiller prises à partir du milieu du XXème siècle et pour les reproductions du Rouleau d’Apremont XVIème siècle). D’autres objets qui concernent notre histoire seront  aussi à exposer.

 

- le circuit piétonnier qui permettrait d’aller aisément  de l’entrée dans les marais près de la gîte, de longer la Vie en contournant le marais du Plessis et d’aboutir à la Violière.

Jean-François Viaud indique que ce parcours se fait en grande partie sur des terrains appartenant selon le cadastre actuel, à « un habitant du Plessis » dont l’adresse est la mairie du Fenouiller !

Paul Gateau rapporte la signification donnée par les anciens sauniers survivants : ces parties étaient entretenues par tous les habitants du Plessis, c’était en quelque sorte une propriété commune. Cette collectivité du Plessis n’existe plus et la commune se substitue de droit  à ces propriétaires de jadis, d’où l’adresse donnée par le cadastre.

 

Loulou Cougnaud préconise de profiter de l’hiver pour nettoyer ce parcours  avec son engin tracté et/ou  avec des débrousailleuses portables, selon les endroits. Un passage régulier de piétons facilitera ensuite le passage qui sera moins difficile à entretenir. Une autorisation de la mairie permettra à l’association de prendre à sa charge cette opération.

  signé : - Jean-François Viaud, adjoint délégué à l'environnement

             - Paul Gateau, président d'Histoire et Patrimoine



----------


La copie intégrale du compte-rendu peut être obtenue auprès de l'association par courriel.


 
                                                                  

                                                                                                                                    

 

3 Mars - soirée récréative - 17 H


3 mars - salle polyvalente du Fenouiller

Tot' en goule pi en musique


Le titre nous donne le contenu de ce qui sera présenté. Contes et chansons, de quoi réjouir petits et grands en fin d'après-midi. Retenez la date.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.11 | 16:54

Volontiers nous vous aiderons dans la mesure de nos moyens. Le sujet a fait l'objet d'expos où nous l'avons détaillé avec son contexte historique. 0684257218

...
17.11 | 13:34

bonjour,
je cherche plus d' informations sur le Rouleau d'Apremont découvert au Château et n'ai pas trouvé grand chose sur internet. Pouvez-vous m'aider?

...
08.07 | 11:31

bonjour merci de votre réponse!!
pour moi il n'est pas loti!!il longe le lotissement du champ rouge!!!
a propos pourquoi cette appellation du champ rouge!!!
guy

...
08.07 | 09:22

Ce chemin communal dans sa partie rectiligne était prolongé jadis par un chemin agricole qui donnait accès à la rte de St Révérend. Le terrain a été loti,donc ?

...
Vous aimez cette page